Ecole de prière Jeunes

8-12 ans

 

Les Ecoles de prière

dans le Diocèse d'Autun

https://www.lecep.net

« Vous, les enfants du Seigneur,

bénissez le Seigneur ! »

 

Comment apprendre à prier

quand on a 7, 8 ou 12 ans ?

Réponse à l’EPJ,

« Ecole de Prière des Jeunes ».

Plusieurs enfants de la paroisse ont participé à l’EPJ

organisée par le diocèse d’Autun,

du 21 au 25 octobre 2019. Témoignages.

 

« C’est une super expérience ! »,

lance Théo, 12 ans, les yeux brillants.

Comme lui, plusieurs enfants de la paroisse

ont participé à une EPJ cette semaine,

à Etang-sur-Arroux et vécu cinq jours

avec une soixantaine d’autres enfants âgés de 7 à 12 ans.

 

L’EPJ ?

« L’Ecole de Prière pour Jeunes »,

une proposition diocésaine,

joyeuse et festive,

pour apprendre à prier.

Théo y allait avec des pieds de plomb,

mais il est revenu enthousiaste.

« Je me suis fait des copains.

Les serviteurs – les jeunes de 15 à 17 ans

qui encadrent l’EPJ – étaient sympa avec nous,

on a joué ensemble

au foot, au ping-pong… », détaille-t-il.

Donne-moi la joie d’être saint !

Née en 1983 au Puy-en-Velay (Haute-Loire),

cette initiative diocésaine existe aujourd’hui

dans 25 diocèses et touche 1500 jeunes

chaque année dans le monde.

 

Inspirée des Écoles de prière d’adultes?

animées par le jésuite Jean Fournier

dans les années 80, elle propose une pédagogie

adaptée à leur âge.

 

Cette année, le diocèse d’Autun

en a organisé trois,

à Pâques, cet été et à la Toussaint,

sur le thème

« Jésus, donne-moi la joie d’être saint ».

Chaque jour commence par une louange.

« On loue le Seigneur par des chants joyeux,

de fête, pour le remercier de tout

ce qu’Il nous donne :

la vie, l’amour, un cœur, la vie éternelle… »,

explique Maylis, 9 ans.

Ensuite, un « temps de désert »

apprend aux enfants à méditer

la Parole de Dieu, dans le silence et la solitude,

afin qu’elle descende et

résonne dans leur cœur.

Chacun est l’« ange gardien » de quelqu’un,

tiré au sort au début de l’EPJ.

Dans le secret, il veille

sur son protégé, lui fabrique et lui offre

des petits cadeaux tout au long du séjour.

L’après-midi est bien remplie,

avec des grands jeux, des défis sportifs,

des ateliers créatifs

(peinture, bracelets brésiliens…).

Et la journée se conclut

par une veillée animée,

qui rassemble tout le monde.

Tu as du prix à mes yeux

« L’amour de Dieu,

c’est comme un pot de peinture.

Quand on l’ouvre, pour la première fois,

c’est facile. Mais si on ne l’utilise plus,

il devient de plus en plus

difficile de l’ouvrir ;

la peinture risque de sécher. »

Plus on prend conscience

de l’amour de Dieu, mieux on en vit.

Alors depuis l’EPJ, Maylis essaie

de prendre chaque jour

« trois minutes pour le Seigneur ».

De retour à la maison,

elle n’a pas cessé de fredonner

un refrain méditatif :

« Ne crains pas, je suis ton Dieu,

c'est Moi qui t'ai choisi,

appelé par ton nom. Tu as du prix à mes yeux

et je t'aime. Ne crains pas car je suis avec toi ».

Maylis confie : « Au début, je croyais

que Jésus parlait à Pierre, mais en fait,

c’est Dieu qui s’adresse à chacun de nous. »

Emue de cet amour inconditionnel,

elle espère bien apprendre le chant à tous les paroissiens !

Une maman de la Paroisse

L'Abbé Eric HERTH

   8, rue Haute de la Gare   71390 Buxy

0646860848     0385921016

     

Faire un donhttp://www.autun.catholique.fr/don

    Site du diocèse : www.autun.catholique.fr