top of page

Homélie Christ, Roi de l'Univers 2022




"Le Christ par qui les plantes ont été créées"

Cathédrale de Monreale-Sicile-Italie.



Le Christ-Roi de la Création


L'Hymne aux Colossiens.

Nous avons ce matin la joie d'écouter en 2nde lecture un extrait de la Lettre de Saint-Paul aux Colossiens. Paul écrit cette épître alors qu'il est prisonnier - sans doute à Rome - à des chrétiens de la ville de Colosses dans la région de la Phrygie, dans l'actuelle Turquie. Cette communauté chrétienne avait été fondée non pas par lui-même, mais par un de ses collaborateurs - Epaphras - qui était originaire de cette ville.


Cette lettre débute par une Hymne magnifique au Christ qui a vraisemblablement été composée dans une communauté chrétienne -autre que celle de Colosses- à l'occasion d'un baptême. Paul l'adresse à ces chrétiens qu'il ne connaît pas. Nous, prêtres, qui prions 5 fois par jour notre bréviaire pour vous, nous le chantons une fois chaque semaine.


Les 2 niveaux de la Royauté du Christ.

Ce chant affirme la Royauté du Christ à 2 niveaux distincts :

- à un premier niveau, l'Hymne nous présente le Christ comme Principe de la Création et souligne bien la conscience que les chrétiens dès les premières années suivant sa Résurrection avaient du rôle du Fils de Dieu dans la Création :


« en lui tout fut créé dans le ciel et sur la terre ».

« tout est créé par lui et pour lui ».

« Il est avant toute chose et tout subsiste en lui ».


- Mais, à un second niveau, le Christ est le Principe du Salut. Il règne désormais sur la mort et a vaincu le péché :


«nous arrachant au pouvoir des ténèbres, il nous a placé dans le Royaume de son Fils bien-aimé».

« En lui nous avons la rédemption, le pardon des péchés ».



L'art et le Credo nous présente le rôle du Fils de Dieu dans la Création.

Je voudrais aujourd'hui insister sur le fait que le Christ est Principe (Prince) de tout le créé, de la Création et que sa royauté s'exerce à tout moment sur l'univers. Le mystère de la participation du Christ au moment de la Création et de son déploiement est parfaitement exprimé dans de nombreuses œuvres d'art, notamment lorsque nous allons dans de magnifiques églises par exemple en Sicile dans la ville de Monreale. Nous nous trouvons devant l'illustration de cette affirmation de la foi sur de magnifiques mosaïques qui représentent -bien différenciées- chacune des étapes de la Création (la Bible parle de 8 jours). Or, ce qui est frappant dans ces représentations artistiques, est le fait que le Créateur est représenté dans les mosaïques par la figure du Christ. C'est le Fils de Dieu par qui tout est créé : la lumière et les ténèbres/le ciel et la terre/… les plantes, les animaux et bien sûr les premiers êtres humains.


De même, nous affirmons d'ailleurs dans la prière hebdomadaire du Credo que « par Lui tout a été fait » ; or ce "Lui" n'est pas dans la partie du Credo qui désigne Dieu le Père, mais ce "Lui" désigne le Christ.



Le Christ présent de façon permanente à la Création : "en lui tout subsiste".

J'ai découvert que beaucoup de chrétiens qui n'avaient pas eu le temps d'approfondir leur foi s'imaginaient que Dieu aurait créé le monde d'une chiquenaude, n'étant présent qu'à l'origine de la Création et l’abandonnant ensuite à son sort ; un peu comme un scientifique chimiste qui ferait une expérience en mélangeant dans une éprouvette plusieurs produits et regardant ensuite de loin le développement du processus chimique et n'y participant plus.


Mais telle n'est pas la foi chrétienne. Le Christ est le Pantocrator (le Tout-Puissant qui soutient toute chose dans l'être) et sa royauté s'exerce donc en permanence sur la création : l'Hymne aux Colossiens nous affirme qu' "en lui tout subsiste". Nous devons donc prendre conscience que Dieu est sans cesse présent à nous individuellement et à tout par son Fils dans la Création. Quoi que nous fassions de plus humble dans nos journées (la cuisine, le jardinage…) ou éventuellement de plus intellectuel et spirituel (lecture, prière…), Dieu nous est présent en nous maintenant dans l'être nous faisant subsister par Son Fils. C'est ce qu'affirme Paul lorsque dans les Actes des Apôtres (17, 28) devant les Athéniens en parlant de Dieu : "en lui nous avons la vie, le mouvement et l'être." Chaque geste corporel, chaque mouvement de notre puissance d'intelligence, chaque sentiment ressenti intérieurement est donc permis par Dieu qui nous maintient dans l'être (par une présence dite d'immanence).



La Création abîmée par le péché : tout restaurer dans le Christ.

La royauté du Christ s'exerce donc toujours sur la Création et de façon permanente : c'est par son Fils que Dieu nous fait subsister et vivre. Certes la Création a été abîmée par le péché et le Christ est venu pour la restaurer (par sa présence de grâce). Mais nous sommes invités à nous émerveiller et à contempler que tout ce que nous sommes (corps et âme), tout ce que nous faisons émane, surgit, est permis et subsiste dans le Christ (1er temps de l'hymne aux Colossiens). Il veut également restaurer et libérer par sa grâce toute chose de l'emprise des ténèbres du péché afin de rétablir l'harmonie (2nd temps de l'hymne aux Colossiens).



Un documentaire troublant.

Je vous avoue ne jamais regarder la télévision mais parfois Internet. C'est un documentaire américain "What is a woman ?" (Qu'est-ce qu'une femme ?) du journaliste américain Matt Walsh (et qu'il ne faut recommander qu'aux adultes en raison du langage cru qui y est utilisé) qui m'a fait prendre conscience de l'œuvre de restauration que le Christ veut opérer dans sa création. L'enquête de ce journaliste dans les milieux transgenres montrent l'ampleur du phénomène qui atteint les États-Unis et qui nous arrive rapidement (le gouvernement français a nommé début août dernier un ambassadeur des droits LGBT, alors qu'aucun secrétaire d'Etat à la Famille n'a été désigné) :


- Des scientifiques ont en effet développé la capacité de bloquer par des hormones le processus de puberté afin de laisser à chaque adolescent le choix d'être "genré" homme ou femme (ces mêmes hormones sont utilisées pour la castration chimique des délinquants sexuels).

- Ils affirment pouvoir relancer la puberté par l'injection d'autres hormones qui peuvent être féminines pour des garçons, ou masculines pour des filles.

- Des chirurgiens proposent ensuite -par une chirurgie- un changement de sexe.


Ce phénomène est d'une grande ampleur et, par exemple, dans la ville de Pittsburgh en Pennsylvanie 10% des enfants disent, à l'adolescence, se poser la question de la "dysphorie du genre" et vouloir éventuellement entrer dans ce processus de changement de sexe.



Harmonie originelle et restauration du créé dans le Christ.

Nous devons partir du Christ - Principe de la Création - par qui nous donné un corps sexué provenant des parents (l'âme, elle, nous est infusée par Dieu) et comprendre que le Fils de Dieu veut de tout temps une harmonie entre notre corps sexué et notre psychisme : le Christ ne veut en nous ni distorsion, ni opposition car il est le principe de la réconciliation avec Dieu, mais également de la Création avec elle-même.


A un moment magnifique de ce documentaire, le journaliste se rend en avion depuis les USA au Kenya non loin de Nairobi dans une tribu Massaï vivant profondément en communion avec la nature. Là, pleinement insérés dans les processus naturels de la Création, les hommes savent qu'ils sont hommes, et les femmes mesurent la beauté de leur corps sexué dans la joie de transmettre la vie : ils accueillent, acceptent et développent l'unité de leur psychisme avec leur corps. Les questions qui touchent notre monde "occidental et libéral" coupé de la nature leurs sont totalement étrangères.



Une saine écologie en repartant du Christ par 'qui Tout a été fait".

En ce sens, nous devons considérer ce que doit être une saine écologie : c'est une communion avec le donné de la nature, de la Création. J'avoue ne pas du tout croire dans une écologie de type bourgeoise (qui m'apparaît bien plus comme une idéologie que comme un réalisme), mais de la nécessité de réapprendre une écologie en lien direct avec la nature, avec les principes de vie et de reproduction naturelles. Apprendre à un enfant à savoir lire l'œuvre de la Création et le foisonnement reproductif de vie : la nécessité d'avoir une poule et un coq pour un poussin / un arbre femelle et un arbre mâle pour avoir des fruits / une femme et un homme pour un enfant.....

Reprenons donc des modes de vie en lien avec l'œuvre du Christ.


Que la méditation de l'Hymne aux Colossiens en cette fête du Christ Roi de l'univers nous amène à nous émerveiller de la présence permanente de Dieu par son Fils éternel à notre vie concrète, à la nature et nous amène à comprendre la profonde harmonie que le Christ en venant sur terre est venu restaurer par le Salut.


Amen

bottom of page